GO TOKYO

Début du contenu principal

Accueil > Histoire et culture du transport en bateau

Histoire et culture de Tokyo, capitale de l'eau

Histoire et culture du transport en bateau

Saviez-vous que depuis l'époque d'Edo, Tokyo prospère en tant que capitale de l'eau ?
Les canaux construits à l'époque d'Edo (1603-1868) par Tokugawa Ieyasu permettent le transport des hommes et des marchandises, et ont également donné naissance à une culture du divertissement sur bateau.
Aujourd'hui encore, les zones fluviales offrent des charmes propres à Tokyo.

Nihombashi Yuki no Akebono Keisai Eisen

Les charmes insoupçonnés de Tokyo

Beaucoup doivent sûrement être surpris d'entendre que Tokyo est la « capitale de l'eau ». Il est vrai que le Tokyo d'aujourd'hui, avec ses gratte-ciel modernes et ses routes est plutôt la « capitale du béton », mais il y a plus de 400 ans, Tokyo (anciennement Edo) était une zone marécageuse couverte de roseaux qui proliféraient vers la mer. Tout en remblayant les différentes zones, un réseau de voies fluviales pour transporter les hommes et les marchandises a été mis en place. C'est Tokugawa Ieyasu (1er shogun du bakufu d'Edo) qui a lancé la construction de la grande ville que nous connaissons aujourd'hui.

Edo, capitale de l'eau de l'Orient

Venise est une ville mondialement connue pour avoir été construite sur une zone marécageuse remblayée, mais Tokyo est aussi une capitale de l'eau qui possède une histoire similaire. Parmi les étrangers qui se sont rendus à Edo/Tokyo il y a plus de 150 ans, entre la fin du shogunat et le début de l'ère Meiji, plusieurs ont comparé Tokyo à Venise et ont raconté leur étonnement et leur émotion dans leurs journaux intimes ou carnets de voyage dans lesquels il est dit que « Edo est la capitale de l'eau de l'Orient ».

Ukiyoe Les 53 stations du Tokkaido, Nihombashi Hiroshige Ando

La ville d'Edo a grandement fleuri grâce à ses voies fluviales

De nombreuses marchandises en provenance de tout le pays arrivaient à Edo par la mer, puis étaient acheminées à l'intérieur des terres par tout un réseau de canaux et de voies fluviales. Les marchandises étaient déchargées sur les quais des rivières où ont été construits des entrepôts, des maisons de gros et des marchés. Les gens qui y travaillaient étaient très occupés. Des magasins et des restaurants ont ensuite été mis en place dans les alentours pour les travailleurs des quais. Ainsi, à Edo, plus de 100.000 personnes travaillaient sur les bords des voies fluviales qui étaient toujours animées et pleines de vie.

Nihombashi, un quartier animé au cœur de l'économie et de la culture

Naissance de la culture du divertissement sur bateau avec les yakatabune et les soirées en plein-air

Les gens d'Edo ont trouvé divers moyens de se distraire au bord de l'eau. Ils prenaient par exemple le bateau pour se rendre dans des temples et sanctuaires, tels le Senso-ji, jouaient du shamisen, chantaient, mangeaient et buvaient sur les péniches yakatabune. En été, ils se promenaient sur les rives en yukata pour prendre le frais et tiraient des feux d'artifice au-dessus des rivières.

Reflet d'un feu d'artifice sur l'eau, feu d'artifice de la rivière Sumida

Découvrez les charmes d'Edo et le Tokyo d'aujourd'hui au fil de l'eau

Aujourd'hui encore, des bateaux transportant de nombreux passagers naviguent sur les rivières et les canaux de Tokyo. À bord d'un bateau, caressé par le vent de la rivière, vous pourrez peut-être ressentir l'ambiance et l'animation d'Edo en contemplant l'agitation des gens qui se croisent sur les berges et en écoutant les cris vigoureux des conducteurs des bateaux. En observant le Tokyo d'aujourd'hui où s'alignent les bâtiments contemporains et modernes depuis un bateau, vous découvrirez la ville sous un autre angle et vous serez probablement ému par sa beauté.
Ne ratez pas l'occasion de découvrir « Tokyo, la capitale de l'eau ».

Aujourd'hui encore, de nombreux bateaux voguent et se croisent sur la rivière Sumida

Le jardin Hama-Rikyu, jardin de daimyo représentatif de l'époque d'Edo, vu depuis le bord de l'eau

Haut de page